La « transformation digitale » est au coeur de tous les grandes entreprises. Beaucoup en parlent, beaucoup s’agitent mais rares sont ceux qui y parviennent. On ne se décrète pas innovant du jour au lendemain.

Aujourd’hui, se distinguent quelques rares entreprises qui, face à cet impératif d’évoluer, ont su se mettre réellement en mouvement. C’est le cas d’Accor en France (TourMag) ou de Walmart aux Etats-Unis.

Walmart attaqué par Amazon revient dans la course. Le PDG de Walmart, Doug McMillon, a donné l’impulsion dès sa prise de fonction par une phrase qui résume ce que toutes les entreprises devraient faire: changer de paradigme (distribution > technologie) en considérant que les erreurs font partie du chemin. L’impulsion doit venir d’en haut. Et être radicale.

“Nous ne sommes pas une entreprise de distribution, nous devons raisonner comme une entreprise de technologie. Et tant pis si nous faisons des erreurs, l’important est d’essayer de nouveaux trucs.” –Doug McMillon

Concrètement, Walmart a initié une vaste stratégie de M&A pour acquérir des startups technologiques (par exemple: >3 milliards d’euros pour Jet.com), a multiplié les accords avec des startups et a lancé des projets autour de la distribution. Modifier le modèle de distribution est devenu le quotidien des salariés du groupe.

Après 10 années de déclin, Walmart reprend des couleurs ave un CA de nouveau en croissance, un profit net en croissance de 68% par rapport à l’année précédente et une croissance de 43% des activités eCommerce.